Pourquoi je suis contente que la prime à la conversion se termine? – La mécanique pour les filles
1

Pourquoi je suis contente que la prime à la conversion se termine?

Le 1er Août 2019 a sonné le glas du succès de la prime à la conversion. Le montant de la prime est déterminé en fonction du revenu fiscal de référence par part et non plus sur le fait d’être imposable ou non. De plus, le montant et la prime et le nombre de véhicules pouvant en bénéficier ont bien baissé. La prime à la casse a eu son heure de gloire, elle connait ses dernières semaines et si certains trouvent cela dommage, je m’en réjouis ! Pourquoi je pense que la fin de la prime à la conversion est une bonne chose ? Pourquoi je suis contente qu’elle se termine? Pour différentes raisons.

Tout d’abord, il est important de se rappeler pourquoi la prime à la conversion a été créée. Le battage médiatique faisant l’apologie des voitures plus récentes, moins polluantes beaucoup plus respectueuses de l’environnement pour le bien-être de la planète n’est pas la vraie raison. Cette prime a été mise en place par Nicolas Hulot pour relancer le marché de l’automobile car le secteur était en berne. Les français gardent leurs voitures plus longtemps qu’avant, il fallait donc trouver un moyen de les motiver à changer. Comment y arriver? En leur donnant une certaine somme d’argent non négligeable s’ils achetaient un véhicule neuf ou d’occasion “moins polluant” et l’argument écologique finissait par séduire les automobilistes les plus réfractaires roulant en vieux diesel.

Ce qui est vrai est qu’il est de plus en plus compliqué de vendre son véhicule avec les nouvelles procédures pour la carte grise. Il faut que le futur ancien propriétaire fasse les démarches en amont de la potentielle vente afin d’obtenir un numéro qu’il devra transmettre au futur acquéreur. Les automobilistes ne veulent clairement plus s’emm….. à faire les démarches pour vendre le véhicule entre particuliers (nettoyer la voiture, chercher la côte argus et faire une estimation du prix, faire les photos, poster l’annonce et être dispo pour les visites etc….) et surtout gérer les possibles problèmes après-vente. Les vendeurs en concession font très bien leur boulot en mettant dans la tête des gens qu’ils peuvent avoir une voiture plus moderne, confortable sans risque d’être recalé au contrôle technique avec les nouvelles normes anti-pollution sans s’embêter à vendre leur voiture actuelle et sans que cela leur coûte plus cher avec la prime à la conversion. Dit comme ça, ce serait idiot de refuser, n’est-ce pas ?
Résultat : la prime à la conversion a connu un vif succès et le budget alloué par l’état a dépassé toutes les attentes : 500 millions d’euros à 2018, coût estimé à 600 millions en 2019. Il est temps d’arrêter ce gouffre financier.

Source : legipermis.com

Du côté des casses auto, elles recevaient tellement de voitures toutes les semaines que le nombre de voitures et donc de pièces auto était nettement supérieur à la demande. Et c’est là ce qui me dérange.Vous êtes-vous rendu(e) dernièrement dans une casse auto ? Moi oui et je peux vous dire que j’en suis ressortie écœurée. Écœurée de voir que des véhicules en parfait état de fonctionnement sont détruits ! Pour bénéficier de la prime à la conversion, de nombreux automobilistes ont envoyé leurs véhicules diesel en bon état de fonctionnement dans les casses ! Car oui, le diesel, ça pollue, il ne faut pas rouler avec !! Et le souci, c’est qu’une fois le véhicule envoyé à la casse, seules les pièces peuvent être récupérées s’il y a de la demande. Le véhicule entier ne peut pas être revendu car une fois que la carte grise est envoyée à la préfecture pour destruction, il est impossible de revenir en arrière. La voiture doit finir broyée. On entend souvent parler des magouilles de voitures qui au lieu d’aller à la casse finissent en Afrique, la réglementation est beaucoup plus stricte maintenant.

Pour désencombrer plus rapidement les casses auto, une des solutions proposées depuis le 1er janvier 2017 et obligatoire depuis Avril 2019 est la possibilité de faire réparer sa voiture chez le garagiste avec des pièces d’occasion. Ces pièces issues de l’économie circulaire sont facturées entre 30 et 50 % moins cher qu’une pièce neuve d’origine. Cf mon article sur le sujet : Tout savoir sur les pièces issues de l’économie circulaire. Le but étant bien-sûr de limiter les déchets automobile mais pour des mesures de sécurité, seules les pièces de carrosserie amovibles ; les pièces de garnissage intérieur et de sellerie ; les vitrages non collés ; les phares, feux et clignotants ; les pièces mécaniques ou électroniques (sauf celles faisant partie des trains roulants ; des éléments de la direction ; des organes de freinage ; des éléments de liaison au sol qui sont assemblés, soumis à usure mécanique et non démontables) sont concernées. Le critère de la marque et du modèle de voiture rentrent aussi bien-sûr en ligne de compte car certains véhicules ne sont pas très répandus. C’est ainsi que l’on voit une fois dépolluées de nombreuses voitures finir à la déchetterie. D’un point de vue écologique, c’est une calamité.

En résumé, la prime à la conversion censée nous permettre de polluer moins fait tout le contraire. L’écobilan d’une voiture neuve est peut-être difficile à calculer mais une chose est sûre : garder sa vieille voiture utilise moins de ressources fossiles que d’en acheter une nouvelle. Les ressources de notre planète sont finies, et il faudrait arrêter cette consommation à outrance. Non, ce n’est pas parce qu’un véhicule est neuf qu’il pollue moins. Si les modes de calcul sont changés au profit de ces véhicules, ou que l’on ne prend pas en compte certains points (le coût de la production, les métaux rares utilisés pour les batteries des voitures électriques….), alors oui ça bénéficie aux véhicules neufs, mais c’est artificiel, et du bon enfumage. Le vrai geste écolo serait d’utiliser plus longtemps votre voiture actuelle, de bien l’entretenir et de changer les pièces comme indiqué dans votre carnet d’entretien, plutôt que d’en racheter une toute neuve. La bonne nouvelle : des pièces de bonne qualité à pas cher, y’en a plein les casses ! ;) Le diesel malgré le fait qu’il émet plus de particules fines que l’essence a longtemps été fiscalement intéressant car il produit moins de CO2. Aujourd’hui, c’est le carburant à tuer au profit de l’électrique. Qui fait le pari que dans 30 ans, on réalise que les ressources en terres rares sont épuisées ?

Click Here to Leave a Comment Below 1 comments
18 Partages
Tweetez
Partagez
Enregistrer
Partagez18