Mon expérience au self garage – La mécanique pour les filles
2

Mon expérience au self garage

Vous avez décidé de prendre en main l’entretien de votre voiture mais vous n’avez ni outillage ni garage ? Et bien, ce n’est plus un problème ! Ce sont pour les personnes comme VOUS que le principe des self-garages a vu le jour !

Mais au fait, « késako »  le self-garage??

Le principe du self-garage

Comme son nom l’indique, il s’agit d’un garage libre-service où nous pouvons faire les réparations de notre véhicule nous-mêmes. Je vous entends déjà me dire : euh…oui, c’est très bien mais moi je n’y connais rien à la mécanique! Don’t worry girls, il y a des personnes qui s’y connaissent pour vous aider et un des maîtres-mots de ces garages libre-service est l’entraide :)

Comment cela fonctionne concrètement ?

Il y a des tarifs à l’heure ou forfaitaires. Cela comprend l’utilisation d’un emplacement au sol ou d’un emplacement avec pont élévateur, de l’outillage et des conseils de mécanicien(ne)s.

Si vous avez plusieurs travaux à faire, vous ne pourrez pas toujours savoir exactement combien cela vous coûtera au final car cela dépendra du nombre d’heures passées sur votre voiture.

Une chose est sûre, en self-garage, cela vous coûtera NETTEMENT moins cher que dans un garage classique !

Le garage moderne à Bordeaux est un garage participatif et associatif qui propose aussi des diagnostics électronique :

tarif-diagnostic-electronique

Self-garage, garage solidaire, associatif, participatif, c’est la même chose ?

Il faut différencier le self-garage (ou garage en libre-service en français ;)) où tout le monde souhaitant faire l’entretien de sa voiture est le bienvenu du garage solidaire qui est réservé aux personnes à faible revenue.

Il existe différents types de garages solidaires. Certains sont tenus par des professionnels, des particuliers ou par une association.

Les garages participatifs fonctionnent sur la base d’un self-garage donc avec possibilité de venir faire les réparations soi-même mais vous pouvez aussi laisser votre voiture à un(e) professionnel(le). Certains garagistes indépendants proposent aussi une partie self-garage dans leurs locaux. Les garages participatifs sont généralement aussi associatifs donc vous devez payer une adhésion pour pouvoir y faire réparer votre voiture.

Le terme garage associatif regroupe donc tous les garages qu’il soient solidaire, en libre-service ou participatifs porté par la loi 1901.

En résumer, le mieux si vous avez repéré un garage non conventionnel est de vous rendre sur place pour connaître leur fonctionnement ;)

Interview d’une chef d’atelier d’un garage participatif et associatif

Mon expérience

J’ai commencé à faire de manière autonome l’entretien de ma voiture d’abord avec l’aide de mon frère puis dans un self-garage. Je me suis dit que ce serait un bon moyen de pratiquer et d’apprendre par la même occasion !

J’avoue que j’avais quelques appréhensions avant de me lancer alors je suis allée une première fois repérer les lieux, poser quelques questions. Le but était de savoir s’il y avait un feeling, si je pouvais avoir un minimum confiance (ce serait dommage que ma voiture reste bloquée sur le pont élévateur hein ?:D) et SURTOUT s’ils me prenaient au sérieux! Bah oui, ça peut paraître un peu bête mais une fille qui s’intéresse à la mécanique, ça fait toujours rire les gars… Au final, j’ai été très bien accueillie et j’y suis allée sans aucune crainte !

J’ai bien demandé si je pouvais faire les opérations que je voulais c’est à dire : vidange, changement du liquide de freins et celui de la boite de vitesse.

Selon les opérations que vous voudrez faire, les garages n’auront peut-être pas l’outillage spécifique à votre marque/modèle de voiture d’où l’intérêt de repérer les lieux en amont et de bien se renseigner ;)

Le Jour J

Il est nécessaire de bien préparer le rendez-vous en achetant tous les produits qui vous seront utiles et d’avoir regarder les principales caractéristiques de votre voiture sur le carnet d’entretien ou la revue technique.

garage libre service

Personnellement j’ai fait la vidange, changé le liquide de freins et celui de la boite de vitesse et j’ai adoré le faire avec l’aide des gars du garage :) Cela peut paraître un peu compliqué au début d’autant plus qu’on entend souvent dire la mécanique c’est pas pour les filles, c’est un truc de mec…. etc mais je vous assure que bien conseillées, nous sommes toutes capables de faire l’entretien basique de notre véhicule. Et quelle satisfaction et fierté à la fin !

Le bilan

Après plusieurs années d’entretien do-it-yourself, j’ai tiré ce bilan :

OUI aux professionnels

NON à l’amateurisme

On se s’improvise pas mécanicien. C’est OK de faire l’entretien courant de sa voiture sans être professionnel, cela touche votre voiture, c’est votre responsabilité. Par contre, si vous êtes un(e) gérant(e) de self-garage, vous devez avoir les diplômes et l’expérience.

J’ai connu un self-garage où le gérant “bricolait” en mécanique et n’avait pas tout l’outillage adapté. Résultat, j’ai connu une grosse mésaventure au sujet du changement de mon liquide de freins…

Je recommande donc de commencer en tant qu’automobiliste par des opérations ne touchant pas à la sécurité. Typiquement le liquide de freins, je ne le ferai plus jamais même si techniquement l’opération n’est pas compliqué en soi.

La vidange est un super début ! Et entourez-vous de personnes bien aguerries car comme dans un garage traditionnel, il y a des bons et des moins bons mécano. La phase de repérage, prise de contact au début est pour ça essentiel !

Je trouve le concept de self-garage excellent car en plus d’économiser de l’argent, vous apprenez plein de trucs sur votre voiture ce qui vous permettra de rouler des mécaniques auprès de vos copines mais aussi auprès de la gente masculine !! :p

Alors les filles, ça vous tente ? Si oui vous trouverez l’adresse ICI de tous les self garages de France!

Click Here to Leave a Comment Below 2 comments
8 Partages
Tweetez
Partagez
Enregistrer
Partagez8