Préparez-vous au nouveau test anti-pollution lors du contrôle technique – La mécanique pour les filles
1

Préparez-vous au nouveau test anti-pollution lors du contrôle technique

Un nouveau test anti-pollution qui analyse les oxydes d’azote (NOx) de votre voiture sera effectué en 2019 lors du contrôle technique. Depuis début septembre 2016, certains centres techniques expérimentent déjà ce nouveau dispositif. En quoi consiste-il ? Quelles sont les conséquences pour nous, automobilistes ?

Les oxydes d’azote regroupent le monoxyde d’azote (NO) et le dioxyde d’azote (NO2) et sont émises lors des phénomènes de combustion. Si votre chère titine a un niveau de NOx élevé, cela signifie qu’il y a une mauvaise combustion du carburant dans le moteur. Le but de ce test pour le gouvernement est de réduire la pollution atmosphérique causée par les transports routiers.
Jusqu’alors pour les moteurs diesels, seul le niveau de particules était contrôlé. Bientôt, ils seront soumis comme les essences à l’analyse de plusieurs gaz : monoxyde de carbone, dioxyde de carbone, oxygène, oxydes d’azote et hydrocarbures imbrûlés.


Un coût supplémentaire à prévoir

Les dépenses liées à l’investissement de ces nouvelles machines seront répercutées sur le prix du contrôle technique. Le prix d’un contrôle technique diffère selon le centre et la région où vous habitez. Soyez donc à l’affût des promotions ;) Des sites comme Groupon par exemple en proposent régulièrement. Je vous invite à lire ou relire mon article “3 conseils pour un contrôle technique moins cher”
Si votre voiture dépasse les seuils de pollution autorisés, vous gagnez le droit de repasser en contre-visite ! Actuellement, sur les 124 points de contrôle, il y en a déjà 72 qui sont soumis à une obligation de contre-visite de vérification si défaut il y a eu lors du premier contrôle, 1 de plus ou 1 de moins me direz vous… sauf que pour valider la contre-visite vous devrez mettre la main au portefeuille! Selon le diagnostic lors du contrôle, vous aurez le choix par exemple entre un réglage des injecteurs, un changement de catalyseur ou un changement de filtres à particule.

Le test sera à faire tous les deux ans pour les véhicules essence catalysés, les véhicules OBD (avec diagnostique embarqué a bord) anciens ou non-homologués et tous les ans pour les véhicules essence non catalysés.

Que pensez-vous de cette nouvelle disposition ? Vous parait-elle contraignante ou indispensable ?

Click Here to Leave a Comment Below 1 comments
0 Partages
Tweetez
Partagez
Enregistrer
Partagez